En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

{$fond.defaut.textAlt}

Découvrir la ville !

Le vin de Noisy-le-Grand

Le vin de Noisy-le-Grand
Au Moyen-Age, le vin de Noisy était reconnu comme l’un des meilleurs cépages blancs

Un vin coté au moyen-âge

La vigne était cultivée par les religieux de Saint-Martin des Champs et plusieurs documents attestent de sa qualité, dans de nombreux ouvrages du XVIème siècle. Un véritable commerce du vin de qualité s’établit entre Noisy le Grand et Paris. Par ailleurs, entre les XIIIème et XVIème siècles, on transformait le vin sur place. Il était ensuite transporté vers Paris via la Marne. La Révolution marque le déclin des grandes propriétés qui se morcellent et l’arrivée du phylloxéra au XIXème siècle accélère la disparition du vignoble noiséen. 

En 1822, le Conseil Municipal évoque un vin détestable, ne pouvant se conserver d’une année sur l’autre. 

Renaissance du vin en 2000

Dans les années 1959-1961, un seul propriétaire est connu pour cultiver quelques ceps de vigne, qui seront arrachés en 1962. C’est dans le quartier du Clos Saint Vincent que renaît la vigne noiséenne : en 2000, 298 pieds sont plantés par la Ville. Il s'agit de Chardonnay, Seyval et Sauvigon qui donnent le vin blanc du Clos Saint Vincent. Cette initiative permet de renouer avec cette ancienne tradition vinicole noiséenne quand toute l’économie du village au XVIIème siècle s’organisait autour de la vigne. 

Officiellement née le 22 janvier 2002, jour de la Saint-Vincent, la Confrérie du Clos Saint-Vincent a vu le jour pour promouvoir ce vin.