En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

{$fond.defaut.textAlt}

Ma Mairie !

Vous êtes ici :

Centenaire 14-18 : Transmettre la mémoire

Dernière mise à jour : le mardi 06 novembre 2018

À la une, Éducation – Enfance

Les 10 et 11 novembre, la Ville commémorera le 100e anniversaire de l’armistice de 1918. Dans les écoles et les collèges, les classes réalisent un important travail de mémoire autour de la Grande Guerre. Reportage à l’école élémentaire Samuel-Wallis.

« Cher Désiré, je pense très fort à toi. On t’a fait du mal, mais ça va aller. Faut pas être désespéré. Merci pour la France. » Hamza, 10 ans, lit d’une voix appliquée la lettre qu’il vient de rédiger à la demande de son professeur Sandrine Lorenzo. Juste avant, sa classe de CM2 a lu collectivement l’authentique missive que Désiré, un soldat blessé dans les tranchées, a écrit à sa famille : le poilu y raconte sa souffrance au quotidien. « La commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale est l’occasion d’approfondir cette période avec les élèves. La majorité ignorait ce que représente le 11 Novembre », explique Sandrine Lorenzo qui, conjointement avec sa collègue Jessica Landes, également enseignante de CM2, mène tout au long du premier trimestre des actions pédagogiques liées à la « Der des ders ».

La parole des anciens

Les animaux et les enfants pendant la guerre : tel est le fil conducteur de ce programme varié. Concrètement, les deux classes de CM2 ont d’abord visité le musée de la Grande Guerre à Meaux : « Un endroit passionnant et vivant adapté aux enfants. » Les paroles de La Marseillaise ont été apprises. « Ils connaissent déjà le refrain… grâce à la Coupe du monde ! » La lecture du récit Le Secret de grand-père, de Michael Morpugo (Gallimard Jeunesse), leur a fait découvrir la vie quotidienne des familles de soldats  : « C’est une vision souvent ignorée de la guerre qui touche beaucoup les enfants. » Sans oublier, enfin, la visite début novembre de l’exposition « Des soldats et des fleurs », proposée par la Ville à la Villa Cathala : « Nous nous sommes attachées à travers ce programme à valoriser la parole des anciens et à approfondir les notions de guerre et de paix. C’est primordial pour décrypter le monde contemporain. »

Les collégiens participent

Dépôt de gerbes, lever de drapeaux, appel des morts, lecture de lettres de poilus… Une vingtaine d’élèves de 3e du collège Victor-Hugo – tous volontaires ! – participeront à la commémoration du 11 Novembre. « Cette initiative, que je mène avec mes élèves depuis sept ans, entre dans le cadre du programme d’histoire et d’éducation morale et civique, souligne Pierre Jautée, leur professeur d’histoire-géographie. Il s’agit de réfléchir ensemble sur ce que cela signifie d’être au service des autres, de défendre des valeurs républicaines et de s’engager en tant que citoyen. » 

Consultez le programme complet du centenaire 14-18 à Noisy-le-grand.

À la une

À la une

Des voeux pour ma ville

Pour la nouvelle année, la municipalité vous invite à partager vos voeux, pour vous ou pour votre...

À la une, Noisy Mag

Noisy mag # 252 - Janvier 2019

Au sommaire de ce numéro : un nouveau site internet pour Noisy, Le Maire répond aux lecteurs,...

À la une, Cadre de vie

Fibre optique : ça avance

Orange poursuit le déploiement de la fibre optique dans la ville. À ce jour, 51 % du parc noiséen...

Rechercher dans l'actualité