En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

{$fond.defaut.textAlt}

Ma Mairie !

Vous êtes ici :

Zéro phyto : à Noisy, la nature a toute sa place

Dernière mise à jour : le mardi 18 avril 2017

Environnement, Espaces verts, Développement durable, Zéro phyto, Dossier

Depuis le mois de janvier, la Ville n’utilise plus de pesticides pour l’entretien de ses espaces verts, conformément à la loi et aussi dans le but de protéger la santé des Noiséens et de respecter l’environnement. Son credo : renforcer la qualité de ses espaces verts et de son fleurissement tout en préservant la nature et la biodiversité.

Depuis le 1er janvier 2017, les collectivités territoriales n’ont plus le droit d’utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien de leurs espaces publics, voiries comprises. Finis donc les pesticides et autres désherbants dans les allées des parcs, sur les trottoirs et au pied des arbres. La Ville privilégie des méthodes alternatives comme l’arrachage manuel des herbes folles, l’utilisation de binettes et de matériels mécanisés pour faciliter le travail des agents.

Santé préservée

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’espaces laissés à l’abandon, mais d’une démarche volontaire. « Ne plus utiliser de produits phytosanitaires, c’est respecter l’environnement et protéger la santé des Noiséens et des employés municipaux, insiste Jonas Lechat-Thomas, responsable du service des Espaces verts. Ces produits chimiques polluent les eaux souterraines et appauvrissent les sols. En détruisant les organismes vivants, ils provoquent la disparition de certaines espèces animales et végétales et nuisent à la biodiversité et à notre cadre de vie. »

Gestion plus durable

La mise en place du « zéro phyto » implique de réfléchir à d’autres modes d’entretien des espaces verts plus respectueux de l’environnement. C’est ce qu’on appelle la « gestion différenciée ». Le principe ? Adapter l’entretien d’un lieu (fréquence de tonte, de taille, de désherbage…) en fonction de sa localisation (lotissement, centre-ville…), de sa fréquentation ou de ses usages. « En centre-ville et alentour, nous privilégions une taille plus soignée, tandis que dans les zones de sous-bois, comme à la Butte-Verte ou aux Yvris, ou en bordure des allées, nous effectuons une tonte sur une bande d’un ou deux mètres au-delà de laquelle nous laissons l’herbe pousser et servir ainsi de refuge aux insectes pollinisateurs, comme les abeilles et les papillons, et aux petits mammifères », détaille le responsable. Cette tonte différenciée permet donc de créer des prairies fleuries qui participent à la biodiversité.

Économies d’eau

Le service des Espaces verts expérimentera dès octobre une gestion de l’arrosage moins gourmande en eau. Il sera possible de programmer, par ordinateur et smartphone, l’arrosage automatique en fonction des conditions climatiques et de détecter les dysfonctionnements du réseau ainsi que les fuites. Les 38 000 m² de gazon des stades municipaux, les jardins de l’hôtel de ville et les fontaines sont concernés. Résultat : une économie d’eau de plus de 30% par an.

L’abandon des pesticides est une nécessité pour la santé publique et pour l’environnement. Certaines plantes jugées indésirables ont en fait un rôle à jouer dans l’équilibre écologique. Michèle Claveau, adjointe au maire déléguée aux Services techniques et au Développement durable


En chiffres

  • 124 hectares d’espaces verts à Noisy
  • 63 agents en charge de leur entretien
  • 80 000 plants produits par les serres municipales
  • 114 000 bulbes plantés fin 2016 et 8 000 pour les massifs fleuris

Sensibiliser les Noiséens

Prochainement, des panneaux explicatifs sur les nouveaux modes d’entretien des espaces verts seront installés dans la ville. Objectif : sensibiliser les habitants à l’abandon des pesticides et à la gestion différenciée. Une manière de garder l'oeil ouvert sur son environnement  !


Les jardins privés aussi

Dernière étape du « zéro phyto » : les jardins des particuliers, qui seront concernés à partir de 2019 puisque la mise sur le marché, la délivrance, l’utilisation et la détention des produits phytosanitaires pour un usage non professionnel seront interdites. Pour se préparer à cette échéance, quelques conseils : dans votre jardin, évitez les pesticides et privilégiez des engrais naturels. Pour nettoyer les terrasses, utilisez des produits labellisés « NF environnement » ou tout simplement… du savon noir ! Ainsi, vous préserverez la qualité de votre terre et rejetterez moins de produits chimiques dans la nappe phréatique.

À la une

Concertation, Réunion publique

Concertation sur l’aménagement du centre-ville

Les Noiséens sont invités à participer à la concertation sur la poursuite de l’aménagement et de la...

Enquête publique, Espaces d'Abraxas

Enquête publique sur le déclassement des voies communales

Du 6 au 21 septembre 2017, les Noiséens sont invités à participer à une enquête publique sur le...

Mise à disposition, Bas-Heurts

Mise à disposition de l'étude d'impact

Du 4 au 18 septembre 2017, les Noiséens sont invités à consulter l’étude d’impact relative au...

Rechercher dans l'actualité